Photo argentique

Si aujourd’hui le métier de photographe est devenu numérique à près de 100%, il n’en reste pas moins possible de pratiquer la photo argentique.
Ce que je continue à faire, pour mon plaisir personnel.

Ayant été particulièrement bien occupé ces dernières semaines, je n’avais pas pris le temps de développer la dizaine de films qui s’accumulaient dans la porte de mon frigo.
Le retard est aujourd’hui comblé, et je redécouvre avec bonheur quelques « cartes postales » de l’Armada de Rouen, de Londres, ou de mes vacances en Bretagne.
Je n’ai plus qu’à tirer les planches contact, avant de me plonger pour de longues heures d’agrandissement dans la lumière rouge du labo.

De bon moments en perspective !

à lire aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*