Mon premier timelapse !

Il y avait longtemps que l’envie de réaliser un « timelapse » me titillait…

Le timelapse consiste à réaliser une vidéo accélérée d’un événement, à partir d’images fixes prises à intervalles réguliers.

Profitant de l’accès à un appartement dont la vue me semblait intéressante, j’ai donc réalisé cette séquence d’une tombée de nuit sur le centre ville du Havre.
J’avais envie qu’on voit la diminution de la luminosité, le passage – plus ou moins visible – par « l’heure bleue », puis l’allumage des différents éclairages.

Pour ce qui est de la partie pratique, je serais tenté de dire que nombre de tutoriels sont disponibles sur internet, et vous permettront de faire vos premiers pas.

Avant cela vous devez tout de même savoir que la réalisation d’un timelapse passe par quelques incontournables.

  • D’une part il vous faut disposer un intervalomètre ; soit il est intégré d’origine à votre appareil photo, soit c’est un dispositif externe semblable à une télécommande.
  • Ensuite, vous devrez assembler vos images, pour en tirer la vidéo finale ; avec par exemple Windows Movie Maker, ou d’autres logiciels gratuits et faciles à utiliser. Attention toutefois, l’exportation finale de la vidéo est grosse consommatrice de « ressources » sur votre PC, et il vaut mieux disposer d’une machine taillée pour le traitement d’images et de vidéos
  • D’autre part, un trépied est indispensable dans un premier temps, pour garantir un cadrage fixe de vos images. Une fois aguerris, vous pourrez réaliser des timelapses en mouvement, en travelling, etc….
  • Enfin, ne pas oublier que pour obtenir une vidéo « fluide », celle-ci doit défiler à une cadence proche de 24 images/seconde.

Ensuite il reste à faire quelques savants calculs, basés sur des « règles de 3″…

Durée de la séquence finale ; j’étais parti sur 1mn, afin que ce ne soit pas interminable à uploader, et qu’on ait envie d’aller au bout du visionnage.
De ce temps final j’ai déduit le nombre d’images nécessaires : 24im/s x 60s = 1440 images.
Souhaitant immortaliser un événement (tomber de la nuit) qui dure environ 1h30, et sachant que j’avais 1440 images à réaliser, j’en ai déduit l’intervalle entre chaque prise de vue : (3600s*1,5)/1440 = 3,75s entre chaque image. Que j’ai arrondi à 4s !

J’ai eu ensuite la désagréable surprise de constater que l’intervallomètre de mon appareil était limité à 999 vues ! Il faut donc penser à vérifier ce paramètre avant de se lancer…

Les premiers essais de montage final à 24 im/sec ne m’ont pas vraiment satisfait, et j’ai finalement adapté la fréquence autour de 20 im/sec.

Le résultat est visible ci-dessous ; une séquence d’environ 1mn, qui traduit assez bien ce que j’avais en tête, et qui m’incite à persister dans l’exercice !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*